La plus grande bibliothèque numérique du monde ?

Le livre (car c’est un livre) a pour titre It’s a horse’s life!: advice and observations for the humans who choose to share it. Sur le site web d’OCLC, la nouvelle est passée plus inaperçue qu’on aurait pu s’y attendre, mais “It’s a horse life” est bel et bien la cent millionième notice ajoutée à WorldCat, 36 ans et quelque après sa création, le 26 août 1971. WorldCat (désormais disponible gratuitement), c’est le plus grand catalogue collectif du monde, alimenté par près de 9 000 bibliothèques dans 100 pays. Il est géré par OCLC (Online computer library center), le plus grand organisme, donc, de coopération entre bibliothèques du monde, fondé en 1967, et qui a désormais plus de 60 000 bibliothèques comme clientes (3 000 nouveaux adhérents en 2006-2007 !).

A l’heure où beaucoup de bibliothèques se demandent quelle est l’utilité de leur catalogue qui, dans l’ancien temps, faisait leur fierté et était considéré comme le coeur de l’activité de l’établissement, la nouvelle mérite d’être saluée. 100 millions de références, décrites de manière uniformisée, accessibles via un grand nombre de critères de recherche, 24h/24, 7jours/7, c’est le résultat de dizaines d’années discrètes de normalisation des règles de description, d’échanges informatisés, de collaborations bibliothéconomiques, etc. Peu de secteurs d’activités peuvent se targuer de disposer de bases de données aussi importantes, aussi détaillées, aussi complètes, sur les documents qu’ils gèrent – d’autant plus que, aux 100 millions de notices, correspondent désormais plus… d’1,3 milliard de localisations dans les bibliothèques membres.